Olivier GABRIEL

Pélican 25 F-ZBBG

Le Canadair de Sagone (1971)

Un Canadair qui repose à trente mètres au fond de la Grande bleue, c'est un spectacle qui s'offre aux plongeurs sous-marins du golfe de Sagone en Corse au nord d'Ajaccio. Il s'agit du Pélican 25 de la Sécurité civile qui coula en septembre 1971 après une avarie au cours d'un écopage. Fort heureusement l'équipage s'en est sorti indemne !

Quand les sapeurs-pompiers de Paris sonnaient la breloque !

Les sapeurs-pompiers de Paris ont été largement sollicités pendant la Première guerre mondiale. En 1917 ils ont éteint plus de mille huit cent feux et répondu à plus de huit mille demandes de secours ! On leur a confié une mission singulière pendant le conflit : celle d’alerter les parisiens lors des menaces de raids aériens. Il y en aura près de 70 durant le conflit.

Lance-canon remorquable Guinard (1954-1970)

Après la Seconde guerre mondiale la protection des populations civiles contre les dangers de guerre et – en temps de paix – contre les sinistres de grande ampleur ont été une préoccupation majeure des services d’ incendie et de secours. On a ainsi conçu à l’époque des agrès d’une puissance jusqu’alors inégalée. C’est le cas de la lance-canon remorquable que conçoit la Direction de la Sécurité civile avec le concours de Guinard en 1954

Embarcation d'incendie et de secours 6-8-8 des sapeurs-pompiers de Chicago en 2014

Le Fast Rescue Boat 6-8-8 de Chicago

Les sapeurs-pompiers de Chicago ont mis en service durant l’été 2009 une embarcation d’incendie et de sauvetage baptisée Fast Rescue Boat 6-8-8. Son secteur d’intervention est le Lac Michigan et les voies navigables qui traversent Chicago.

Les armoiries des sapeurs-pompiers de Dublin – Irlande

On retrouve au centre trois tours de garde symbolisant le Château de Dublin, siège du pouvoir britannique jusqu’en 1922, et les trois portes de la Cité. Les flammes au sommet des tours illustrent le zèle des habitants à défendre leur ville. Un zèle  rappelé par la devise en latin Obedientia Civium Urbis Felicitas, qui signifie Heureuse la ville où les habitants obéissent. La justice et la loi sont représentées par la balance et l’épée. La symbolique pompier est matérialisée par des flammes en périphérie et un casque à cimier avec rosace, visière...

Le bateau-pompe Commandant Filleau de Bordeaux (1952 – 2005)

D’abord destiné à la Royale et au Golfe du Tonkin en Indochine, ce bateau-pompe, finalement armé par les sapeurs-pompiers de Bordeaux, prendra son service dans le port de la ville située sur la Garonne. Il est baptisé Commandant Filleau du nom d’un chef de corps des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845.

Les armoiries des sapeurs-pompiers de Berlin

Si on retrouve dans les armoiries du corps de sapeurs-pompiers de Berlin les attributs classiques de ce corps de métier : les flammes et les haches à pic croisées, il est plus difficile d’expliquer la présence d’un ours…

Seattle et ses bateaux-pompes de 1890 à nos jours

Seattle était au XIXème siècle la capitale de l’industrie du bois. Ses docks étaient encombrés de scieries, de fours à séchage, de très grands entrepôts en bois… Les risques d’incendie étaient énormes. Ce qui explique que les pompiers de Seattle ont une longue tradition d’utilisation de bateaux-pompes.

L’incendie du transatlantique Normandie (1942)

Le Normandie est un paquebot transatlantique français mis en service en 1935 sur la ligne Le Havre-New York. En février 1942, alors qu’il est immobilisé à New York par la déclaration de guerre en Europe, il est détruit par un incendie accidentel.

Le périple du Cascade (1961)

Le bateau-pompe Cascade est livré à la Marine Nationale en 1961 pour être affecté à la base navale de Mers-El-kébir en Algérie française. Son routage à partir de Toulon est prévu de se faire grâce au transport de chalands de débarquement (TCD) Foudre. Mais pendant la traversée une tempête va endommager le bateau-pompe et retarder sa mise en service.

Les Renault-feux des usines Renault (1939)

En 1899 les frères Renault installe sur l’île Seguin, une île sur la Seine, dans l’Ouest de la région parisienne, la plus grande usine de France. Un peu avant la Seconde guerre mondiale les sapeurs-pompiers du site armaient deux fourgons, deux vedettes-pompes et un bateau-pompe. Ils ont été mis à rude épreuve lors du bombardement de mars 1942.