Le bateau-pompe norvégien Nøkk de Stavanger (1939-2004)

Le bateau-pompe Nokk à Stavanger en Norvège. En service de 1939 à 2004

Le bateau-pompe Nøkk à Stavanger en Norvège. En service de 1939 à 2004 © Geir Vinnes

Le Port de Stavanger, centre traditionnel de transports maritimes, chantiers navals et conserveries (jusqu’au début des années 2000), est le centre de l’industrie pétrolière de la Norvège depuis les années 1970.

Un bateau-pompe à vapeur est mis en service en 1880 et au début des années 1930 les pompiers locaux recommandent son remplacement. Il est commandé finalement en 1938 aux chantiers Rosenberg Mekaniske Verksted à Stavanger et mis en service à la fin de l’année 1939. Il est baptisé Nøkk, nom donné à un être surnaturel, esprit de la mer dans la mythologie nordique, prenant apparence humaine.

[encart50]

Propulsion et équipements incendie

Long de 29 mètres il est propulsé, à une vitesse de 11.5 nœuds, par deux moteurs Gleniffer 8 cylindres de 160 CV. Les deux pompes à incendie sont animées par deux moteurs Gleniffer 12 cylindres de 240 CV. Ces deux pompes centrifuges permettent un débit de 7 000 l/min chacune. Le navire est équipé de trois lances Monitor et dix-huit orifices de refoulements.

[/encart50]

L’équipe de conduite est constituée de trois hommes : un pilote, un ingénieur et un homme de pont.

Le navire reçoit son baptême du feu pendant la Seconde guerre au cours de laquelle il intervenait régulièrement pour des opérations d’extinction d’incendies et de remorquages.

Du fait de l’évolution du port il est équipé en 1983 de matériels de lutte contre les pollutions et spécialement contre celles provoquées par les déversements d’hydrocarbures.

Le navire est retiré du service actif en 2004 et sauvegardé par le centre culturel maritime Engøyholmen, chargé de mettre en valeur les traditions de la région et en particulier celles relatives à la construction navale.

Quelques photographies