Histoire des matériels

Lance-canon remorquable Guinard (1954-1970)

Après la Seconde guerre mondiale la protection des populations civiles contre les dangers de guerre et – en temps de paix – contre les sinistres de grande ampleur ont été une préoccupation majeure des services d’ incendie et de secours. On a ainsi conçu à l’époque des agrès d’une puissance jusqu’alors inégalée. C’est le cas de la lance-canon remorquable que conçoit la Direction de la Sécurité civile avec le concours de Guinard en 1954

Le bateau-pompe Commandant Filleau de Bordeaux (1952 – 2005)

D’abord destiné à la Royale et au Golfe du Tonkin en Indochine, ce bateau-pompe, finalement armé par les sapeurs-pompiers de Bordeaux, prendra son service dans le port de la ville située sur la Garonne. Il est baptisé Commandant Filleau du nom d’un chef de corps des sapeurs-pompiers de Bordeaux mort au feu en 1845.

Seattle et ses bateaux-pompes de 1890 à nos jours

Seattle était au XIXème siècle la capitale de l’industrie du bois. Ses docks étaient encombrés de scieries, de fours à séchage, de très grands entrepôts en bois… Les risques d’incendie étaient énormes. Ce qui explique que les pompiers de Seattle ont une longue tradition d’utilisation de bateaux-pompes.

Les Renault-feux des usines Renault (1939)

En 1899 les frères Renault installe sur l’île Seguin, une île sur la Seine, dans l’Ouest de la région parisienne, la plus grande usine de France. Un peu avant la Seconde guerre mondiale les sapeurs-pompiers du site armaient deux fourgons, deux vedettes-pompes et un bateau-pompe. Ils ont été mis à rude épreuve lors du bombardement de mars 1942.