L’embarcation d’incendie et de sauvetage des sapeurs-pompiers de Monaco (2009)

L'embarcation d'incendie et de secours Sainta-Barbura armée par les sapeurs-pompiers de Monaco et mise en service en 2009

L’embarcation d’incendie et de secours Sainta-Barbura armée par les sapeurs-pompiers de Monaco. © Stem Marine

Les sapeurs-pompiers de Monaco ont mis en service en 2009 une embarcation d’incendie et de sauvetage (EIS).

Le cahier des charges décrivait une embarcation pour le sauvetage et le secours à victimes, pouvant servir de base pour des plongeurs en secours subaquatique, armée pour lutter contre l’incendie avec des performances hydrauliques semblables à celles d’un engin-pompe terrestre. Elle devait également pouvoir être utilisée pour des missions de surveillance et évoluer en mer et dans les ports.

A un tel cahier des charges, le constructeur italien Stem Marine a répondu par un navire semi-rigide de 10,30 m dont la coque en kevlar et résine est formée de six volumes ceinturés par un demi-boudin en toile, résistant aux abrasions, lui-même divisé en cinq compartiments.

La propulsion hydrojet est assurée par deux moteurs Steyr de 292 cv servant deux turbines Hamilton. La direction du navire est donnée par dérivation latérale du jet expulsé vers l’arrière par une turbine.

[encart50]

L’équipement incendie

L’équipement incendie est constitué d’une pompe en bronze de 3 800 l/min à 10 bars entraînée par un moteur Steyr de 163 cv. Elle alimente un canon mixte eau-mousse Akron Brass de 2 000 l/min à 7 bars, situé à la proue. La vedette porte aussi deux réservoirs de 200 litres de liquide émulseur.

Deux sorties de refoulement (45 et 100 mm) permettent d’établir des lignes de tuyaux. Un rangement est prévu pour du matériel de plongée et un brancard.

[/encart50]

L’équipage de conduite et d’intervention, composé de sapeurs-pompiers, est constitué d’un chef d’agrès ou de garde (sous-officier), d’un chef d’équipe (caporal-chef ou caporal), d’un servant (sapeur) et d’un pilote (sapeur) titulaire du permis bateau.

L’embarcation a été baptisé Sainta-Barbura (Sainte Barbe, patronne des artilleurs et des pompiers ).
La protection civile d’Imperia en Italie en arment une identique.