Le plan de défense naval des États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale

Bateau-pompe des coast guards américains durant la Seconde guerre mondiale© United States Coast Guard (USCG) Historian’s Office

En temps de guerres les ports prennent une importance tactique et stratégique de premier plan : embarquement de troupes, de denrées, d’armes et de munitions…

La demande d’approvisionnement de toutes sortes est telle que les navires militaires ne suffisent plus et des navires civils sont réquisitionnés. C’est le cas par exemple du Normandie, paquebot français de luxe, qui sera rebaptisé USS Lafayette et affecté au transport de troupes.

Cette très forte augmentation d’activité et de trafic ainsi que la nature des cargaisons chargées ou ou déchargées ( munition, explosifs ….) s’accompagnait d’un accroissement considérable des risques d’incendie et d’explosions.

Le plan de défense maritime des États-Unis

Aux États Unis pendant les deux guerres mondiales les ports passent sous l’autorité des Gardes-Cotes commandés par un officier nommé Captain of the Port, COPT, qui a en charge la sureté et la sécurité, dont celles liées à la prévention et à la lutte contre les incendies, en coopération avec les pompiers civils.

La tache est immense. Au début de la Seconde guerre mondiale des réservistes sont rappelés et un ambitieux programme de prévention contre les incendies est décidé.

En février 1942 la perte du Normandie au cours d’un incendie accidentel dans le port de New York va accélérer la mise en place de ce programme.

Les USA comptaient alors 44 bateaux-pompes répartis dans une vingtaine de ports. La construction de plus de 150 bateaux-pompes est lancée :

  • 103 de 30 pieds (environ 9 mètres),

  • 29 de 40 pieds (environ 12 mètres) destinés à la Côte Est,

  • 13 barges de 50 pieds (environ 15 mètres) destinées aux Grands Lacs,

  • 4 barges de 60 (environ 18  mètres) pieds destinées à la Côte Ouest.

Navire civil américain converti en bateau-pompe et armé par les coast guards durant la Seconde guerre mondiale

Navire civil américain converti en bateau-pompe et armé par les coast guards durant la Seconde guerre mondiale © United States Coast Guard (USCG) Historian’s Office

150 navires civils seront convertis et équipés en matériel anti-incendie : remorqueurs, bateaux de pêche …

De petites tailles, ces matériels seront positionnés au plus près des zones à risques. Certains seront équipés de radio.

Ainsi en 1944 plus de 250 bateaux-pompes sont en service dans plus de 130 ports.

Ils seront dé-commissionnés à la fin du conflit et déclarés surplus de l’US Navy mais certains seront vendus à des corps civils et reprendront du service. C’est le cas par exemple de l’un d’entre -eux, rebaptisé Mistres Delta, de la série 40 pieds, vendu 500 $ et qui a servi à Stockton, en Californie, jusqu’en 1977 ! Citons encore Newark, dans le New Jersey, qui a mis en œuvre deux bateaux de 40 pieds issus des surplus de la Navy et baptisés William J. Brenan et Michael P. Duffy.